Bandeau de fond
Mattaincourt > MARS 2013
augmenter la police police par défaut diminuer la police

MARS 2013

 

DOCELLES

SAMEDI 30 MARS à 20H30

SALLE MULTIACTIVITES

Les NANA'NANA en concert

Tarif : 10 €       (5 € pour les moins de 16 ans).

Ce quatuor féminin revisite un répertoire de chansons d'ici et d'ailleurs.

Les Nana'Nana proposent à vos oreilles un voyage sonore où violon, violoncelle, flûte et piano se mêlent à leurs voix.

Natalia (violoncelle, chant), Claire (flûte, guitare, piano, chant), Léa (piano, chant), Laura (violon, piano, chant) interpréteront des classiques de la chanson française et internationale, revus et corrigés par leurs soins et à travers leur sensibilité. Au programme des airs, des chansons puisées depuis les années 30 dans le répertoire éclectique de la (vraie) chanson française et du jazz. Brel, Brassens, Barbara, Piaf, Bobby Lapointe, Gainsbourg, les Andrew Sisters... les Nana'Nana vous servent le meilleur sur un plateau.

Cette sensibilité leur est commune. Si elles se sont d’abord rencontrées sur les bancs de l’université de musique à Metz, c’est par hasard qu’elles se sont retrouvées au Centre de formation de musiciens intervenants (CFMI) de Sélestat. C’est là que les prémices des Nana’Nana ont commencé à émerger.

« Du Gorille de Brassens à La Javanaise de Gainsbourg, nous aimons autant faire rire que pleurer notre public », confient-t-elles. « Le plus émouvant pour nous est d’entendre le public reprendre les chansons en chœur avec nous, c’est vraiment magique ».

Derrière la mine enjouée de ces quatre bouts de femme, se cache une véritable palette de compétences artistiques. Piano, violoncelle, flûte traversière, guitare, violon et bien sûr chant, sont autant de facettes qu’elles feront découvrir au public

En première partie :

Emily JACQUES, jeune chanteuse, pleine de promesses de Lépanges interprétera  à la guitare 3 chansons en anglais ainsi que 3 chansons en français d'artistes très connus.

Emily a commencé à chanter à l'âge de huit ans, d'abord seule. Grâce à Philippe Gerardin, professeur de guitare à l’école des Arts Vivants de la Vologne, elle peut réaliser son rêve qui est de chanter devant un public avec sa guitare, depuis déjà 3 ans. Elle participe également aux échappées musicales (rencontres mensuelles de l'école des Arts Vivants de la Vologne, sur le territoire de la Communauté de Communes de la Vallée de la Vologne)  avec le groupe de '' Musiques Actuelles ' en tant que chanteuse.

ZARINI, durant quelques chansons, nous transporte à sa façon dans l'univers de Renaud, Ferrat,

Contacts/Réservations
       A. BONNET :       06.75.49.06.94
       L. DESCOURS : 03.29.33.22.60


DOCELLES

SAMEDI 23 MARS à 20H30

SALLE MULTIACTIVITES

SOIREE DANSANTE

L'association "les couleurs du Barba"

organise son traditionnel Couscous (9ème fois !), préparé par Mounira, avec l'aide des parents d'élèves.

                       Tarifs : Adultes                 15 € par personne
                       Enfants (- de 14 ans) :       5 €
                       Enfant de - de 6 ans      gratuit

Apéritif
Couscous
Fromage/salade
Dessert
Thé ou café

Contacts/Réservations
       N. CLAUDEL :    06.31.34.92.20
       L. DESCOURS : 03.29.33.22.60


DOCELLES

DIMANCHE 10 MARS à 18 H

SALLE POLYVALENTE (SOUS LA MAIRIE)

THEATRE tout public 

"l'Histoire du Tigre" de Dario Fo.

Un texte magnifique servi par un fabuleux acteur.
Spectacle ATP des Vosges (Amis du Théâtre Populaire).
Tarifs : 5€ adultes, 3 € enfant, 15 € pour les familles. 

Une drôle d'histoire

"Avoir le tigre, c'est ne jamais s'en remettre à personne, ne jamais laisser les autres résoudre vos propres problèmes, s'agit-il du dirigeant le plus estimé, celui qui a prouvé ses capacités d'innombrables fois, le plus sûr et le plus honnête secrétaire du parti...
non, jamais !"

HISTOIRE DU TIGRE, 
Une fable satirique, au rythme haletant, où le burlesque et le rire côtoient le monde de l'imaginaire et la réalité politique. Une des pièces les plus drôles de Dario Fo !
Petite et grande histoire
C'est lors d'un voyage en Chine que Dario Fo aurait entendu cette histoire, relatée par un conteur-jongleur ! Le récit se trouvait ainsi mis en valeur et enrichi par la gestuelle et les accessoires propres à la jonglerie. Dario
Fo est tout de suite tombé sous le charme de la tigresse et de son petit. De retour en Italie, il réécrit et développe l'histoire pour mieux la transmettre et la partager dans toute l'Europe...